L’HISTORIQUE

De 2006 à 2007, une réflexion est menée au sein de l’UOIF sur la problématique du Halal en France et sa réalité sur le terrain.

Le devoir et la vocation de l’UOIF est d’être aux services de la communauté musulmane de France, donc l’UOIF n’est pas insensible à cette problématique du Halal.

La réalité du marché Halal en France et en Europe est désolante et laisse une grande inquiétude aux sein des musulmans de France et d’Europe.

Depuis des années, les acteurs certificateurs du Halal en France n’inspirent aucune confiance, à part un seul organisme.

Mais tous ces acteurs, leurs crédibilités varient entre les plus laxistes qui établissent des certificats Halal ostentatoires (via fax et internet) et entre ceux qui se donnent la peine de contrôler in-situ mais avec des pratiques d’abattage non rituel soit en utilisant de l’assommage avant la saignée ou après la saignée.

Tous sans exception certifient Halal la VSM Classique (Viande Séparée Mécaniquement à Haute Pression) qui est utilisée en masse dans les charcuteries.

Ils certifient aussi Halal, les canards et les oies issus de gavage industriel.

Après ce constat alarmant, une équipe s’est formée autour de professionnels de la matière. Le travail était orienté sur deux pôles. Un pôle de produits carnés piloté par un Docteur Vétérinaire spécialiste des abattoirs avec 18 ans d’expériences dans le Halal. Et le pôle des produits non carnés, piloté par un Docteur en Biochémie avec 10 ans d’expérience dans l’alimentation humaine.

Ils ont élaboré un cahiers des charges et un référentiel sur le contrôle Halal qui est assez strict afin d’apporter la totale crédibilité de ses contrôles et certifications.

Le cahier des charges de l’European Halal Services s’est mi une ligne de conduite, celle de ne pas prendre en considération tout sujet de désaccord au sein de la communauté et entre les savants musulmans, autrement dit, ne pas prendre aucune Fatwa afin de sortir par la grande porte.

Exemple : s’il existe une Fatwa qui autorise l’électronarcose et une autre Fatwa qui l’interdit, alors l’European Halal Services, ne prend pas en considération le désaccord entre les Fatwa et s’interdit l’utilisation de l’électronarcose.

Le cahiers des charges de l’European Halal Services est fait de sorte qu’il ne laisse aucun doute sur la pratique du Halal car le doute est interdit en Islam et le prophète Mohamed (Paix et salut sur lui) dit : « … celui qui tombe dans les doutes alors il est tombé dans le Haram ». Le doute et le Halal sont deux notions incompatibles.

Le cahier des charges de l’European Halal Services regroupe les points :

  • La traçabilité visuelle humaine pour un contrôle strict et une garantie maximale,
  • Les points de l’hygiène, la qualité et la sécurité alimentaire,
  • Les points du bien êtres animal et l’alimentation naturelle des animaux de boucheries.

Après validation de ce cahier des charges et de ce référentiel, l’association « European Halal Services » est née.

Elle a un but non lucratif. Elle est indépendante du commerce (ni juge ni parti) et elle est impartiale.

L’association s’appelle : l’European Halal Services et le générique de communication : HALAL-SERVICES

L’histoire est témoin,  l’European Halal Services est la première qui a dénoncé l’utilisation sur le terrain de l’assommage après la saignée sans qu’il soit déclaré par ses acteurs. Les gens connaissaient seulement l’assommage avant la saigné par électricité (dit : électronarcose).

l’European Halal Services est la première qui a parlé de la VSM classique et elle a dénoncé les mal-faits de cette matière. Avant ce jour là, ce terme n’était pas du tout connu du consommateur musulman.

DEMANDEZ NOTRE AGRÉMENT
HALAL SERVICES

CONTACTEZ NOUS SANS PLUS ATTENDRE !
Par email à contact@halal-services.com
ou par téléphone au +33(0) 6 17 41 62 82

Les articles les plus lus